MUSEUM ET WEB - MOBILE PARTOUT, POUR TOUS

A Philadelphie se dessine l’avenir de la médiation culturelle multimédia. Nous étions présents, parmi 6 français sur 600 participants. Les grandes tendances technologiques qui vont orienter la transmission culturelle des prochaines années :

- Mobile partout, pour tous . C’est sans conteste la vague de fond. La plupart des établissements culturels misent sur le mobile pour aider les visiteurs à mieux comprendre les oeuvres, les contenus historiques, les sciences. Apple est omniprésent, comme partout et l’Ipad est très présent pour l’éducation.

- Les réseaux sociaux jusque dans les parcours de visite. Une grande tendance 2.0 pour les visites mobiles. Des applications reposent totalement sur les contributions de visiteurs. Photos, commentaires audio, textes commentés, la visite commence sur une carte Google maps sur Internet, le choix de lieux et le mobile récupère les données et propose des visites riches en contenus, mais pour lesquelles ont peut s’interroger sur la rigueur scientifique.

- Multimodalité . Les grands musées commencent à unifier leur contribution et la distribuer sur le web, sur les mobiles, les réseaux sociaux et même les publications papier. Une nouvelle façon de concevoir et distribuer le savoir qui impose une conduite du changement parfaitement organisée.

A suivre

A Philadelphie, Mazedia réinvente le web et les musées !

Museum et Web Philadelphia

Ouverture ce jour de la convention mondiale “Museum and Web” à laquelle Mazedia participe. C’est à Philadelphie que l’événement se tient cette année et le programme est chargé. Le domaine de la médiation culturelle a toujours été précurseur pour les technologies, associant une grande exigence dans la rigueur de la publication et de nouvelles expériences utilisateurs.Les grands thèmes porteurs :

La mobilité : C’est réellement le tournant de la médiation culturelle : délivrer le contenu au plus près, contextualiser l’information et initier des expériences de découvertes continue tout au long du parcours

La contribution sociale : partager son expérience, ajouter un commentaire, réaliser des expériences virtuelles avec ses amis…le domaine culturel s’approprie les réseaux sociaux en tentant d’apporter du sens.

Les expériences interactives : L’internet se décloisonne et les expériences se multiplient

Suite dans mon prochain post…

Vincent ROIRAND